septembre 3

0 comments

Réseaux Sociaux et Webdesign : 7 erreurs à éviter.

By Benjamin Chambolle

septembre 3, 2020


Les réseaux sociaux… Tout le monde en parle, tout le monde y est. Mais qui l’utilise bien professionnellement aujourd’hui ?

Pas grand monde… Et c’est normal, c’est pas facile.

C’est même un métier. Et le mythe des Community Manager qui ont un boulot facile et qui passent leur journée à faire des vannes a la vie dure.

Pourtant ?

Si tu les utilises mal, ça peut carrément faire du tort à ton business. Et même si c’est sympa de poster ses créations, des tutos et des astuces, il y a des méthodes à suivre pour être efficace et les transformer en véritables « leviers à clients ».

De mon côté, je passe pas mal de temps sur Instagram, ou j’échange régulièrement avec des graphistes et webdesigners. Et bien souvent, leurs contenus se ressemblent.

Est-ce grave ? Pas vraiment.

La personnalité joue une part importante. Après tout, tous les sujets ont déjà été abordés, donc apporter son grain de sel et sa magie peut être une bonne idée.

Mais j’ai remarqué certaines erreurs qui ont tendance à revenir, et dans cet article je te les dévoile (et comment les éviter également).

1 – Ne suivre que des concurrents (ou confrères).

La première erreur qui revient régulièrement est la suivante : suivre uniquement la concurrence.

Les réseaux sociaux sont là pour trouver des clients, pas pour faire de la veille concurrentielle (enfin si, tu peux, mais ça devrait pas être le but premier).

Souvent, je vois les agences et les freelances traîner sur les mêmes hashtags et rarement interagir avec leurs clients potentiels.

2 – Donner trop de détails techniques.

J’ai encore vu passer ce matin un post qui annonçait la sortie de WordPress 5.5.1. Et c’est dommage, parce qu’en réalité, 90% des gens que tu cibles s’en fichent ou le savent déjà.

La dernière version de WordPress ? C’est un détail. Un détail technique.

Pourquoi installer un certificat SSL ? Ça aussi, ça va aider les débutants et quelques clients qui aiment le micro-management (ceux que tu veux éviter, donc…).

Créer du contenu pour montrer ton expertise, c’est génial, c’est une super idée… Mais c’est pas comme ça que tu devrais faire.

Trouve ce qui complique la vie de ton client, et apporte lui de la valeur avec ses propres mots. Pas en parlant de CSS, de SSL et de PHP (même si tu kiffes et que tu as bien raison d’en parler un peu).

3 – Mal gérer son rythme de vente.

Les posts de vente trop souvent ? Il faut les bannir.

Les « vous avez un projet, contactez-moi », il faut les utiliser à bon escient et avec parcimonie.

Alors je sais que c’est difficile, mais il est important de trouver un rythme de vente cohérent : ne pas vendre trop, mais savoir vendre quand même.

Ouais, je sais, c’est chaud… Mais personne a dit que c’était facile !

Le truc ?

C’est d’apporter de la valeur et d’emmener le client en haut de ton tunnel de temps en temps, quand ça s’y prête. Pas 4x par jour, sinon ça perdra de son impact.

Mais tout ça ? J’en parle souvent dans mes autres articles.

4 – Vouloir être partout à la fois.

Choisis un canal, un seul. Prends le temps de l’identifier.

La recette ? C’est d’utiliser les ingrédients suivants :

  • ou se trouve ton client ?
  • sur quel réseau tu es le plus à l’aise ?
  • avec quel format tu peux apporter de la valeur ?

Ton client est sur YouTube et tu aimes la vidéo ? Cherche pas plus loin.

Mais ne t’éparpille pas partout si tu n’as pas de méthode. Il faut absolument te concentrer sur UN réseau, deux maximum le temps d’identifier ton meilleur canal.

5 – Oublier le « social » de réseau social.

Commenter, liker, partager, discuter…

Ce sont les bases que beaucoup oublient. Trop de débutants ont tendance à se prendre pour des influenceurs inaccessibles.

Et les influenceurs inaccessibles ? Ils font peur.

On a peur d’échanger avec eux, ils nous intimident. On sent qu’on va se prendre un vent et on va pas vers eux.

Toi, ce que tu veux ?

C’est que le client vienne vers toi. N’aies pas peur d’envoyer des DM, de commenter leurs publications, de leur poser des questions… Mais ne fais pas ça de façon automatique.

Prends une heure par jour pour échanger avec ta cible (et un peu avec tes confrères aussi, tant que tu ne fais pas QUE ça).

6 – Manquer de régularité.

L’autre erreur qui revient (et je suis le premier à la faire), c’est de ne pas publier assez.

Tu n’es pas obligé de poster TOUS les jours… Mais tu dois garder un rythme régulier pour avoir les faveurs des algorithmes. Et ça, ça dépend bien évidemment du réseau, mais il y a des pattern qui ne changent pas.

Que ce soit sur LinkedIn, Facebook, Instagram ou YouTube, les réseaux te récompenseront de ta régularité.

Tu postes une fois tous les 6 mois, sans stratégie ?

Ne t’étonne pas si ça coince au niveau de l’engagement. Poste 2 à 3x par semaine, en te créant un calendrier éditorial, et tu auras des résultats.

7 – Négliger sa présentation.

Enfin, pour terminer cet article, voici une petite erreur qui revient également : la présentation.

Aujourd’hui, il faut soigner sa photo de profil mais également sa biographie. Quel que soit le réseau social, ta proposition de valeur unique doit être d’une clarté absolue.

Tu as environ 4 secondes pour attirer l’attention, donc ton client doit comprendre en 4 secondes ce que tu lui apportes.

C’est trop long ? Utilise ces 4 secondes pour attiser sa curiosité. Lui donner envie d’en savoir plus… Sans se la jouer « sombre et mystérieux » pour autant hein, tu dois faire juste ce qu’il faut pour qu’il comprenne l’intérêt de parcourir ton profil…

En résumé

Pour résumer rapidement, pensez à identifier vos clients et à leur apporter de la valeur.

Sans être trop technique pour autant, ni trop irrégulier non plus afin d’être récompensé par l’algorithme (qui proposera alors votre compte à d’autres clients potentiels…).

Ce n’est pas très compliqué une fois qu’on a trouvé le truc, et si son client-type est bien identifié, ça permet de simplifier considérablement son marketing.

Et, qui sait, peut-être que tu y prendras du plaisir et que tu auras également envie de le faire pour tes clients ?

Suis-moi sur Instagram ou ajoute moi sur Facebook.

Même si j’ai quelque peu délaissé Instagram au profit de ma liste email, je suis toujours actif en story et en DM.

Alors n’hésite pas à m’ajouter et à m’envoyer un message pour échanger et pour quelques conseils pour développer ton business.

Promis, je mords pas.

Télécharge ton modèle de proposition de site web.

En cliquant sur "Recevoir mon modèle," vous acceptez de recevoir la communication par email de Benjamin Chambolle.

Benjamin Chambolle

À propos de l'auteur.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Ne rate aucun article

Inscris toi aux mails privés pour recevoir des conseils exclusifs chaque jour.

>